Go to content

Favoriser la sécurité

  • Veiligheid
  • Sur la route

    Du point de vue de la conduite, la sécurité sur le lieu de travail couvre une vaste gamme de responsabilités, notamment si le véhicule fourni convient pour son usage et est correctement entretenu. De plus, ce devrait être le devoir de l'entreprise de s'assurer que le conducteur dispose d'un permis, d'une assurance et n'est pas mis sous pression pour se rendre à trop de rendez-vous et donc pour rouler trop loin ou trop vite. Dans de nombreux pays européens, les entreprises peuvent être désignées coupables d'homicide involontaire, « à la suite de sérieuses erreurs de gestion résultant en une grave violation du devoir de prudence ». L'élément clé, du point de vue de l'entreprise, est que c'est la société elle-même, plutôt que des individus, qui sera poursuivie, bien que les directeurs, les membres du conseil d'administration ou d'autres personnes puissent tout de même être poursuivies séparément en vertu du code pénal ou de la loi en matière de santé et de sécurité. De simples processus peuvent éviter des problèmes, avec comme premières mesures une vérification régulière des permis de conduire, la maintenance des véhicules, des tests de sécurité pour les voitures et des documents d'assurance en ordre. De plus, il est important de s'assurer que les conducteurs sont aussi conscients de leurs obligations, en termes de vérification périodique des pneus et de l'usure du véhicule. De nombreux experts en gestion des risques du marché peuvent donner des conseils plus détaillés sur la manière de garantir que votre entreprise est à l'abri de poursuites, si l'impensable devait se produire, mais appliquer correctement les bases, avec une politique claire, respectée, approuvée et imposée par la haute direction, est un bon début.

  • Utilisation par des travailleurs de leur propre véhicule pour des trajets professionnels

    Ironiquement, de bien des façons, le plus grand danger pour la stratégie de gestion des risques d'une entreprise réside dans les véhicules qui n'appartiennent pas du tout à l'entreprise. Si l'on demande à un travailleur d'utiliser sa propre voiture pour des raisons professionnelles, il est soumis à la même réglementation que les conducteurs qui disposent d'une voiture de société. L'entreprise doit donc savoir si le véhicule en question est correctement assuré pour une utilisation professionnelle en dehors des trajets entre le domicile et le lieu de travail, s'il a été correctement entretenu, s'il dispose d'un certificat de test de sécurité actuel et si son conducteur détient un permis de conduire valable. Ce niveau d'administration, parfois pour des conducteurs qui ne vont qu'occasionnellement utiliser leur voiture pour le travail, a mené certaines entreprises à passer à des voitures de location ou à des véhicules de covoiturage. Négliger les voitures qui appartiennent à des propriétaires privés dans la politique de flotte et en termes d'administration peut laisser une entreprise exposée aux contrôles et aux poursuites si quelque chose de malencontreux se produit alors qu'un travailleur effectue un trajet dans le cadre de ses fonctions.

Plus de guides

  • Gamme Kia Fleet

    Découvrez la Kia convient le mieux a votre entreprise.

  • Comparez nos modèles

    Comparez les modèles Kia grâce à notre outil de comparaison.

  • Aidez-moi

    Vous ne vous en sortez pas? On peut vous aider.